Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

February 25 2009

geek
22:32

Le geek, cet objet de fantasmes

Elie Semoun dans le film «Cyprien», sorti le 25 février 2009 sur les écrans français
Elie Semoun dans le film «Cyprien», sorti le 25 février 2009 sur les écrans français/DR

CULTURE - Raillé puis porté en triomphe, cette figure du gars scotché à à son ordinateur est passée, au fil des ans, du statut d'infréquentable à celui de d'homme branché populaire...

Le type timide à lunette, féru de comics et de science, les yeux rivés en permanence sur son ordinateur et parlant un langage incompréhensible, voici le geek tel que se le représente Elie Semoun dans son film «Cyprien», sorti mercredi sur les écrans. Une image un brin désuète qui rappelle qu’avant de prendre sa revanche, le geek a dû se battre pour être reconnu comme un être humain normal.
 
1983 – «War Games»
 
Tout geek qui se respecte est un passionné d’informatique qui aime bidouiller les codes et titiller les failles des réseaux ultra sécurisés des Etats ou des grands groupes industriels. C’est le parti pris du film «War Games», qui raconte l’histoire d’un amateur de jeux vidéos qui déclenche sans le savoir le compte à rebours d'une troisième guerre mondiale.
 

 
Le geek est vu comme un hacker et fait peur. Une méfiance ancestrale. «La première figure du geek est celle du savant fou, récurrente au cinéma américain, qui alerte sur les dangers de la science», explique Samuel Laurent, auteur du blog «Suivez le geek». Dès le départ, le geek part donc avec un handicap. Des années plus tard, en 2008, cette crainte sera tournée en ridicule par Joss Whedon et sa mini-série «Dr Horrible», dans laquelle le personnage principal fait preuve d’une autodérision ravageuse, se jouant des clichés dont les geeks ont été victimes. La série ne sera diffusée que sur le Net.
 

 
1984 – «Riptide»

 
Dans les rizières du Vietnam, deux beaux gosses bodybuildés se reconvertissent en détectives privés et font rimer quotidiennement drague et courses-poursuites en hors-bord. Au milieu, un scientifique maladivement timide qui a plus d’échanges avec son ordinateur et le robot qu’il a créé qu’avec le reste de l’humanité. Incapable d’assurer lors des interventions musclées, il reste cantonné à la fabrication de gadgets électroniques. Le geek est un être renfermé mais son savoir quasi mystique est très utile.
 

 
1985 – «Une créature de rêve»
 
Etre populaire ou ne pas l’être… Cette règle qui régit chaque lycée ne joue pas en faveur des geeks, souvent considérés comme des losers et souffre-douleur de leurs camarades. Dépités par tant de haine, deux lycéens créent un programme informatique qui donne naissance à la femme parfaite. Le film qui a inspiré la série «Code Lisa». Un geek nouveau est né: drôle et sympathique, il est également capable de transcender son introversion naturelle pour occuper le devant de la scène. Au passage, le geek se montre de plus en plus intéressé par la gent féminine, pour laquelle il va jusqu’à délaisser son ordinateur.
 

1993 – «X-Files»
 
Où l’on découvre que le geek est un adepte de la théorie du complot. The lone gunmen, alias le trio des paranos, sont des amis de Fox Mulder, l’agent chargé de plancher sur les mystérieuses affaires non-classées. «Ce trio cumule les clichés: les geeks y sont décrits comme des asociaux dont personne ne comprend ce qu’ils font», souligne Samuel Laurent. Avec eux, le geek devient pourtant une figure de résistance dans un monde incertain et gouverné par une élite corrompue et véreuse. Le geek, nouveau libérateur de l’humanité?
 

 
1999 – «Matrix»
 
Neo est la figure ultime du geek qui s’accomplit. «Le mythe du geek est forgé sur l’image d’un petit gars féru d’informatique qui va découvrir un secret depuis son ordinateur et va faire tomber un gouvernement ou une machination», souligne encore Samuel Laurent. Une destinée quasi messianique.
 

 
Le geek devient un héros qui n’est pas sans rappeler ceux qu’il adulait dans les comics. Une logique que l’on retrouve dans le film «Opération espadon», sorti en 2001.
 

 
Une évolution normale pour Samuel Laurent. «Aujourd’hui, tout le monde a Internet. Les geeks ne sont plus des marginaux, ils sont plus nombreux qu’avant. Ils ont également grandi, avec leur code, en prouvant que le jeu vidéo par exemple n’est pas un facteur de repli sur soi mais peut être un élément de socialisation.» Au passage, le geek gagne en sex-appeal: exit les lunettes imposantes et l’inquiétante asociabilité, les personnages de geek sont désormais incarnés par Keanu Reeves, Hugh Jackman ou Zachary Levi (pour la série «Chuck») et apparaissent à l’aise et intégrés. Même reconnaissance pour les «geekettes», qui, de «Matrix» à «Millenium» en passant par la série «24 heures chrono», s’imposent dans un univers jusque-là masculin.
 

 
Mieux: le geek devient une nouvelle figure de l’homme moderne, dont on ne cherche plus à se moquer mais à qui on chercherait à ressembler. L’heure de la revanche a bel et bien sonné.

February 23 2009

geek
03:31

13 javascripts Lightbox images, galeries, vidéos

Top 12 lightbox

Ci-dessous une liste non exhaustive des différentes solutions de Lightbox pour vos images, photos, vidéos, html, etc. Et quelques plugins existants pour Wordpress et Dotclear. Pour ceux qui ne connaissent pas ou qui ne voient pas ce que c’est, euh… je les invite à regarder la page Wikipédia.

Edit du 21.01.2009 : Il y a maintenant 15 clones Lightbox de listés sur cette page.

Les classiques orientés images et photos
  • Lightbox 2 : Peut-être le plus célèbre de tous, à base de Scriptaculous et prototype.

Lightbox 2

  • Slimbox : Un clone du populaire Lightbox 2. Connu pour sa légèreté, pas plus de 7kb à base de Mootools.

Slimbox

  • PopBox : L’effet d’apparition change des traditionnels lightbox, avec pas mal d’options disponibles.

Popbox

  • GreyBox : Permet de mettre du contenu, un site web ou des images dans un effet lightbox.

Greybox

  • FancyZoom : Du même genre que PopBox dans l’effet d’apparition, avec moins d’options.

Fancyzoom

  • MooSlideBox : L’original du groupe avec un effet complètement à l’opposé des autres lightbox cités ci-dessus.

Mooslidebox

Les multitâches orientés images et contenus
  • Highslide JS : Affichage des images avec différentes possibilités. HTML content, ajax, iframe, flash.

Highslide

  • Mediabox : Effet lightbox de base pour des vidéos mov ou wmv, Youtube, Dailymotion, etc. Flash (swf et flv).

Mediabox

  • Shadowbox : Des options assez avancées pour les images (image maps, draggable, etc.). Tout type de vidéos et contenus.

Shadowbox

  • ThickBox : En jQuery, simple image ou galerie. Contenus en inline, iframed et ajax.

Thickbox

  • Multibox : Pour les vidéos flv, mov, real et wmv. Player mp3. Page HTML ou site internet.

Multibox

  • Lightview : A base de Scriptaculous et prototype. Galerie d’images avec diaporama! Autres médias : Quicktime, ajax, swf, etc.

Lightview

  • Videbox : Lightbox spécialisé dans l’affichage des vidéos, Youtube, Metacafe, Google Video, etc.

Videobox

  • Sexy Lightbox 2 : A base de mootools, capable d’afficher une simple image comme une galerie, du contenus ou de la vidéo.

Sexy lightbox 2

  • Facebox : A base de jQuery, dans un look plus ou moins similaire à Facebook, images, divs, ajaxes, etc.

Facebox

Les lightbox pour Wordpress et Dotclear
  • Slimbox : La version de slimbox pour Wordpress.
  • WP-GreyBox : La version de greybox pour Wordpress.
  • DcLightbox : Intégration de Lightbox à Dotclear 2.
  • Lite Box : Un visionneur d’images léger pour Dotclear 2.
  • Slimbox : Un clone ultra compact pour Dotclear 2.
Conclusion et préférences

Mes préférés pour l’affichage d’images ou des photos sont Slimbox pour sa simplicité, légèreté et FancyZoom pour son originalité. Du côté des multitâches, Shadowbox est très complet avec des options pour les images vraiment intéressantes et Lightview pour la fonction diaporama ainsi que son aspect visuel.

Ce genre d’effet typiquement web 2.0 c’est fortement démocratisé depuis un moment, j’espère que vous trouverez votre bonheur avec cette liste. J’imagine qu’il en existe d’autres, mais il y a déjà de quoi faire non ? Bien sûr, si vous en connaissez qui ne sont pas dans cette liste, laissez moi un commentaire.

Edit : Une autre liste à découvrir avec 49 scripts.
Edit du 12-11-2008 : Ajout du lightbox Sexy Lightbox 2.
Edit du 21-01-2009 : Ajout du lightbox Facebox.

Ce billet vous a plu ? Abonnez vous au flux RSS Flux rss bouctoubou


<!-- Generated by Simple Tags 1.6.4 - http://wordpress.org/extend/plugins/simple-tags -->
Billets plus ou moins en relation
geek
00:17

December 06 2008

geek
00:03

Les geeks ne sont pas prêts à tout montrer

 
Mi-octobre, Alex Türk le patron de la Cnil (Commission informatique et liberté) s'inquiétait de savoir si les internautes ont conscience des traces qu'ils laissent en utilisant les réseaux sociaux.

Les premiers résultats d'une enquête en ligne inédite donnent des éléments de réponse: beaucoup savent très bien ce qu'ils font et cette exposition de soi n'est pas si différente de la vie réelle. Cette étude «Sociogeek», réalisée par plusieurs acteurs du Web 2.0, a été pensée sous forme d'un quiz qui s'est rapidement diffusée sur la Toile. A tel point que 11.000 internautes ont accepté de répondre ce qui donne un échantillon non pas représentatif de la population française, mais des gens actifs sur le Web.

Stratégie autour de leur image

A la question de savoir ce que les internautes dévoilent d'eux, l'étude révèle certains tabous: on ne montre pas ses parents, la souffrance, la douleur, le sexe… «On se rend compte que les gens ne sont pas si exhibitionnistes que ça, analyse Daniel Kaplan, délégué général de la Fondation pour l'Internet Nouvelle Génération (Fing).

Ils ne laissent pas tomber toutes les barrières au motif qu'ils sont sur des réseaux sociaux. Au contraire, ils ont des vrais stratégies autour de leur image selon qu'ils veulent par exemple, se créer un capital social.»

Les réflexes sont souvent les mêmes que dans la vie «réelle». «Quand on accepte d'entrer en relation avec quelqu'un par l'intermédiaire du web, on se base sur des critères comme la beauté, l'éducation ou la position sociale, poursuit Daniel Kaplan. De manière assez classique, on va chercher des gens qui nous ressemblent ou qui représentent un idéal type. Il n'y a pas de transformation radicale de notre mode d'entrée en relation.»
 


David Carzon


20Minutes.fr, éditions du 02/12/2008 - 17h57

dernière mise à jour : 02/12/2008 - 18h17

November 17 2008

geek
02:47
1720 b17c
Reposted byqueitsch queitsch

November 16 2008

geek
18:40
9298 8e8d
Reposted byBadukBohebi
geek
16:56
8497 f82d
Reposted bydzony dzony
geek
16:55
8486 5ad9
geek
16:55
8480 8051 500
geek
16:55
8472 655a
Reposted bygreenroseBadukBomorbidzEveRhebi
geek
16:51
8430 e6d5 500
Reposted byBadukBo BadukBo
geek
16:51
8421 c87a 500
geek
16:51
8415 c481 500
geek
16:50
8410 ec70 500
geek
16:48
8355 fffb 500
geek
16:47
8349 f828
Reposted byBadukBomorbidDTDSRhebizEveRhebi
geek
16:47
8344 1997
Reposted bynoqqemconf
geek
16:47
8336 c859
geek
16:46
8323 a4bf 500
Reposted byfafnirscave fafnirscave
geek
16:46
8313 1f63 500
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl